Tout savoir de la greffe osseuse dans le cadre de la pose d’un implant dentaire


La pose d’un implant dentaire avec greffe osseuse revient à insérer une racine artificielle dans l’os de la mâchoire du patient de façon à pouvoir reconstruire une dent. Cet implant est une vis qui, en hauteur comme en largeur, doit avoir suffisamment de place pour assurer sa fonction. L’os qui l’entoure doit aussi être suffisamment dense et de qualité. Or, lorsqu’il manque une ou plusieurs dents, l’os alvéolaire se résorbe de façon mécanique et naturelle. Il est donc possible que le volume osseux ne soit pas suffisant pour pouvoir accueillir un implant. Dans ce cas, le chirurgien-dentiste doit procéder à une greffe osseuse.

Une personne pendant une greffe osseuse dans le cadre d'un implant dentaire

définition

Quand a-t-on recours à une greffe osseuse ?

Il existe différents cas de figure. Dans l’absolu, c’est au moment de la consultation initiale chez votre dentiste qu’un bilan pré-implantaire est réalisé. Le praticien réalise une radiographie en 3D afin d’évaluer de façon précise la quantité et la qualité de l’os alvéolaire au niveau de la zone de l’implant. S’il est insuffisant en volume et en densité, il faudra prévoir une chirurgie pré-implantaire.

Une augmentation osseuse peut être réalisée :

  • Lorsqu’on extrait la dent qui doit être remplacée
  • En amont de la pose de l’implant dentaire, généralement 3 à 6 mois avant l’opération
  • Pendant la pose de l’implant

Une dent manquante entraîne invariablement la résorption de l’os alvéolaire. C’est pourquoi il est conseillé d’agir vite et de la remplacer dans les meilleurs délais. Cela évitera d’avoir à prévoir une greffe osseuse pré-implantaire.

Visuel de différents types de greffon pour un implant dentaire

définition

Le principe de la greffe osseuse dentaire

Pour que la hauteur et l’épaisseur osseuse soient suffisantes à la mise en place d’un implant dentaire, l’on reconstitue le volume de l’os en le greffant. Le praticien place le greffon là où se trouvera l’implant (voir toutes les pages du site sur l'implant dentaire). Il est tenu immobile par des vis d’ostéosynthèse. On laisse alors le temps à l’os de se renouveler jusqu’à ce qu’il soit d’un volume suffisant pour l’implant.

Les différents types de greffons

Le greffon peut être :

  • Autogène : c’est-à-dire qu’il est prélevé sur le patient. Quand ce prélèvement n’est pas trop important, il est pris dans la zone du menton ou des dents de sagesse du patient et ce, en cabinet dentaire. S’il est plus important, c’est dans le crâne ou le tibia qu’il est prélevé. Cette opération se déroule à l’hôpital.
  • Allogène : le substitut osseux provient d’une banque spécialisée
  • Xénogène : il est issu d’un donneur d’une autre espèce animale
  • Alloplastique : le greffon est alors d’origine synthétique

Voir aussi : Régénération osseuse guidée

Prenez rendez-vous
pour un bilan esthétique de votre sourire

Appelez nous

définition

Les techniques d’augmentation osseuse

Pour restaurer le volume osseux en vue d’une chirurgie d’implantologie dentaire, il existe trois techniques principales et très courantes :

  • Le comblement osseux post-extractionnel : après que la dent a été extraite, le dentiste comble la cavité avec un biomatériau pour que l’os se régénère. Après 3 ou 4 mois, l’on pourra procéder à la pose de l’implant dans des conditions favorables.
  • Le sinus lift ou soulevé de sinus : lorsqu’on doit remplacer une dent au niveau du maxillaire (mâchoire supérieure), l’on peut profiter de la présence de la cavité sinusale pour augmenter le volume osseux. Le chirurgien-dentiste élève le plancher sinusien et comble la cavité ainsi créée par un substitut osseux ; ce biomatériau va soutenir la membrane dans la position souhaitée et permettre aux cellules osseuses de reformer suffisamment d’os pour l’implant. Cette technique concerne uniquement le remplacement des molaires et prémolaires du maxillaire.
  • La greffe osseuse pré-implantaire : cette technique permet d’augmenter de façon chirurgicale un volume osseux trop faible pour la pose d’un implant, en hauteur comme en épaisseur et ce, quel que soit le secteur de la dentition. L’on procède à une autogreffe, c’est-à-dire avec prélèvement sur le patient, ou à une greffe d’apposition. La gencive est incisée pour que le greffon soit fixé.
  • La greffe osseuse 3D : Ce type de greffe, dite « d'apposition » ou « onlay », facilite l'installation d'un ou plusieurs implants complexes dans le maxillaire quand ce dernier affiche un déficit osseux très élevé, à la fois horizontal et vertical.

Prix et remboursement de la greffe osseuse

Le prix de la greffe osseuse se rajoute naturellement au prix d'un implant. C’est donc une opération à bien prendre en compte lors du premier rendez-vous chez votre dentiste. Cet acte est hors nomenclature, ce qui signifie qu’il ne fait pas l’objet d’une prise en charge par la Sécurité sociale. En revanche, certaines mutuelles et complémentaires de santé peuvent prendre en charge le coût de la greffe osseuse.

Le sinus-lift ou soulevé de sinus
La greffe osseuse pré-implantaire
Copyright Docteur Ari elhyani 2017 - Tous droits réservés -
Réalisation Studio Clic Clic Bang Bang