Remplacer ses dents par des implants

Une dent manquante, une édentation complète, des dents abîmées…
Les raisons de recourir à une prothèse dentaire sont nombreuses. Et dans tous les cas, l’objectif est de retrouver le sourire ainsi que le confort d’une bouche en bonne santé et pleine de vitalité. Actuellement, les implants dentaires remportent un franc succès. L’implantologie est en effet une technique qui ne cesse d’évoluer et qui permet de corriger de nombreuses problématiques dentaires. Pour remplacer une ou plusieurs dents, l’implant est devenu la solution idéale. Nous vous proposons d’en savoir plus.

Pose implant dentaire par le Dr Ari Elhyani

Quand utiliser l’implant dentaire

L’implant dentaire est une prothèse fixe dont l’objectif est de remplacer la racine d’une dent. Il se loge dans l’os de la mâchoire et reste invisible. L’implant sert ensuite de support à une autre prothèse, laquelle sert à restaurer la partie visible de la dent : la couronne.

La majorité des patients ont la possibilité de recourir à l’implant pour remplacer des dents manquantes ou restaurer une dent abîmée. Il existe peu de contre-indications. Toutefois, le patient doit :

  • Être en fin de croissance osseuse : l’implant n’est donc pas une solution pour les enfants et les adolescents dont les mâchoires vont encore évoluer.
  • Avoir un volume osseux suffisant, en quantité et en qualité : c’est indispensable pour que l’implant puisse être posé. Il existe des techniques pour pallier une insuffisance osseuse, telles que la greffe ou l’élévation de sinus.
  • Ne pas souffrir de maladie grave
  • Avoir une bouche en bonne santé : maladie parodontale, infection, carie… doivent être soignées avant toute intervention
  • Assurer une bonne hygiène bucco-dentaire, avant et après la pose de l’implant : cela implique un brossage soigneux des dents, des contrôles réguliers chez le dentiste… et l’arrêt du tabac.

Vous souhaitez en savoir plus sur la pose d’un implant dentaire ?

La pose d’un implant, ou de plusieurs implants dentaires, résout de nombreux problèmes. Dès lors, il est utile dans différents cas. Faisons le point.

Les cas de figure

Voici les principales solutions qui requièrent la pose d’une prothèse dentaire :

  • Une dent abîmée : si celle-ci dispose d’une racine solide et en bonne santé, alors une simple couronne dentaire suffit à redonner son aspect à la dent. Pour une dent de devant, une facette dentaire peut également suffire à dissimuler de petites imperfections. Si la dent est trop abîmée, son extraction peut être nécessaire. Dans ce cas, il faudra envisager une autre solution pour sa restauration.
  • Une dent manquante : dans ce cas, l’implant s’avère nécessaire. Inséré dans l’os, il remplace la racine et vient soutenir une couronne. Si l’espace laissé par la dent manquante est entouré de dents saines, il est aussi possible de recourir à un bridge. Celui-ci vient alors s’appuyer sur les dents piliers, lesquelles sont préalablement taillées.
  • Plusieurs dents manquantes : on prévoit alors un implant par dent manquante, peu importe la localisation des différentes dents à remplacer. Si l’édentation est complète ou que la prothèse vise à remplacer plusieurs dents contigües, on peut également recourir à un bridge sur implants, voire à un appareil sur implants. Si aucun implant n’est posé, c’est un appareil amovible (dentier total ou partiel) qui permettra de remplacer les dents.

Pourquoi utiliser un implant en cas de dent manquante ?

La perte d’une dent a toujours des conséquences, esthétiques, mais aussi fonctionnelles :

  • Difficultés au niveau de l’élocution et de la mastication.
  • Mobilité dentaire : les autres dents « bougent », se déplacent progressivement, s’usent prématurément et, au niveau du « trou », l’os se résorbe naturellement et la gencive se rétracte.
  • Un sourire difficile à assumer : une édentation, même partielle, peut rapidement être une source de stress.

Parce qu’il sollicite l’os, l’implant résout tous les problèmes. Résistant et durable, il se substitue parfaitement à une racine naturelle dont il assume toutes les fonctions. Et la prothèse qu’il supporte, fabriquée sur mesure, s’intègre harmonieusement au reste de la dentition.

  • Il stimule et maintient l’os : pas de perte osseuse, pas de mobilité dentaire. Dès lors, les traits du visage sont maintenus et les dents sont préservées.
  • Il est stable et résistant : vous mâchez sans difficulté tout type d’aliment
  • Il est confortable : votre élocution n’est pas gênée, vous ne craignez pas de perdre votre nouvelle dent, vous n’hésitez pas à sourire.
  • Il est durable : un implant a une durée de vie importante et, si vous adoptez une bonne hygiène bucco-dentaire, elle est encore augmentée
  • Il relève d’une technique fiable et éprouvée, sans contre-indication majeure ni effet secondaire

prenez rendez-vous pour une visite pré-implantaire

Comment se passe la pose d’implant ?

La pose d’un implant se déroule en différentes étapes. Que vous ayez besoin de remplacer une dent manquante ou plusieurs dents, la procédure commence par une visite pré-implantaire. Elle est essentielle, car c’est lors de ce rendez-vous que le spécialiste définit l’opération à prévoir.

01 Le bilan implantaire

Lors de cette première séance, le spécialiste en implantologie dentaire réalise un bilan de votre bouche et de votre dentition. Pour cela, il examine toute la cavité buccale puis il réalise un scanner. Ainsi, le praticien s’assure que vous ne présentez pas de carie, d’infection ou de maladie parodontale. Il mesure également la quantité d’os et évalue sa qualité. Grâce à une simulation en 3D, le chirurgien-dentiste prévoit la planification implantaire, c’est-à-dire l’emplacement exact de chaque implant à poser. Il peut alors vous proposer un plan de traitement et un devis.

02 La pose de l’implant

La pose de l’implant, ou des implants, se déroule en une seule séance. Elle a lieu dans une salle opératoire, en milieu stérile, dans des conditions d’asepsie et de sécurité optimale, et sous anesthésie locale de confort. L’opération consiste à inciser la gencive pour que le chirurgien-dentiste ait accès à l’os de la mâchoire. Il peut alors le forer et loger l’implant avant de refermer la gencive. La pose de la prothèse définitive (couronne, bridge…) peut avoir lieu après ostéointégration complète de l’implant : l’os se reforme autour de l’implant pendant 4 à 6 mois. C’est seulement après cette phase de cicatrisation que la couronne peut être posée ; on parle alors de mise en charge différée. La mise en charge peut dans certains cas être immédiate, notamment quand, lors d’une même séance, a lieu l’extraction de la dent.

03 La prothèse définitive

Grâce à une prise d’empreinte, la prothèse est fabriquée sur mesure dans un laboratoire spécialisé. Après la phase de cicatrisation, le chirurgien-dentiste pose les prothèses définitives. Pour cela, il découvre l’implant et installe un pilier, lequel supporte la couronne, le bridge, etc.

04 Greffe osseuse et sinus lift

Dans certains cas, une autre intervention chirurgicale est nécessaire au préalable. Quand le volume osseux est insuffisant, il est nécessaire de le reconstituer afin qu’il puisse recevoir l’implant. En fonction de la situation, le spécialiste procède à :

  • Une greffe osseuse : l’os se reconstitue alors progressivement jusqu’à présenter le bon volume.
  • L’élévation de sinus : les sinus sont des cavités qui peuvent empiéter sur la zone des molaires supérieures. L’os n’est donc plus suffisant, mais grâce à une opération de sinus lift, on peut élever son niveau.
  • Ces procédures sont parfois nécessaires. Elles ont pour principal inconvénient d’allonger le temps de procédure.

Vous souhaitez savoir si l’implant est la solution à vos problèmes dentaires ?

Gestion de l’opération avant et après

La pose d’un implant est une intervention chirurgicale qui demande du savoir-faire et un certain nombre de précautions, mais aussi une prise en charge personnalisée de chaque patient.

Ainsi, avant l’opération, si celle-ci vous angoisse, sachez que le dentiste peut vous prescrire des médicaments pour prévenir le stress et d’éventuelles douleurs.

Pendant l’opération, il procède à une anesthésie locale de confort afin de limiter toute gêne du patient.

Après l’opération, des antalgiques permettent de limiter les douleurs postopératoires. Des bains de bouche sont également prescrits (à partir de 24 h après l’opération). D’autres consignes sont à suivre :

  • Un brossage méticuleux des dents
  • L’utilisation d’une brosse chirurgicale pour la zone traitée
  • Des aliments mous les jours qui suivent et pas d’aliments chauds pendant quelques heures après l’opération
  • Éviter de fumer pour favoriser la cicatrisation

Entretien des implants dentaires

Une dent sur implant demande le même entretien que des dents naturelles. Et en adoptant une bonne hygiène bucco-dentaire, vous allongez la durée de vie de vos prothèses dentaires et préservez en bonne santé l’ensemble de votre dentition. Pour cela :

  • Effectuez un brossage de dents 3 fois par jour pendant 3 minutes chacun.
  • Utilisez quotidiennement du fil dentaire ou des brossettes interdentaires.
  • Rendez-vous chez votre dentiste pour une visite de contrôle et un détartrage tous les 6 mois, voire une fois par an.

Copyright Docteur Ari Elhyani 2019 - Tous droits réservés -