Qu'est ce que le Sinus Lift ? Votre dentiste à Paris vous informe

la technique du SINUS LIFT


Appelé également greffe osseuse intra-sinusienne, le sinus lift regroupe l’ensemble des interventions d’implantologie réalisées au niveau des molaires supérieures pour améliorer l’esthétique de votre sourire ou restaurer votre confort de mastication. Parfaitement maîtrisé par le docteur Elhyani, cet acte dentaire peu douloureux affiche un taux de réussite élevé.

Le chirurgien dentiste contrôle la pose d'un implant dentaire facilitée par la technique du sinus lift

Définition

QU'EST-CE QUE LE SINUS LIFT ?

Cette technique a pour objectif de faciliter la pose d’un implant dans la partie de la mâchoire située sous les sinus, une zone souvent problématique en raison de ses cavités et de la faible épaisseur d’os disponible. Le soulèvement (« lift ») de la membrane sinusienne et le comblement d’une partie de l’espace vide par un greffon osseux d’origine synthétique ou animale permettent d’augmenter sans danger le volume du maxillaire.

Pour accéder au sinus, les 2 méthodes les plus récentes de la pratique dentaire sont proposées par le docteur Elhyani : l’utilisation de la voie latérale ou le recours à l’abord crestal.
La première offre une visibilité élevée sur la région sinusienne et se voit recommandée quand le maxillaire réclame un greffon important.

La seconde, dénommée aussi « technique des ostéotomes », s’emploie dans les cas peu complexes lorsque la hauteur osseuse de la mâchoire est supérieure à 5 mm.

Cette empreinte dentaire avec un exemple de pose d'implant via la techinque du sinus lift
Le cabinet du DR Ari Elhyani où se pratique l'intervention de pose d'implant par Sinus Lift

pour qui ?

A QUELS PATIENTS S'ADRESSE LA GREFFE OSSEUSE INTRA-SINUSIENNE ?

Comme les autres formes d’implantologie, le sinus lift représente un moyen très efficace pour remplacer une à plusieurs dents manquantes ou trop abîmées chez le patient adulte. Basé sur les propriétés de biocompatibilité et d’ostéo-intégration du titane, il offre un point d’ancrage stable et durable pour monter ensuite une couronne ou un bridge. Ses contre-indications restent limitées et concernent notamment :

  • Un os maxillaire supérieur en mauvais état,
  • Certaines maladies graves (cardiopathies aiguës, hypertension, diabète, insuffisance rénale, immunodépression…),
  • Un tabagisme installé,
  • Les affections de type valvulaire,
  • Les sinusites chroniques,
  • Les allergies aux biomatériaux.

Intervention courante largement documentée, le sinus lift ne réclame aucune hospitalisation ni arrêt de travail et nécessitant souvent un rendez-vous d’1 à 2 heures en fonction de la complexité de l’acte. En voici les différentes étapes :

  • Après une prémédication éventuelle antibiotique et anti-hémorragique, l’intervention débute par une anesthésie locale.
  • Le chirurgien-dentiste procède ensuite à l’incision et au décollement de la gencive, puis, grâce à un forage, s’ouvre une petite fenêtre dans l’os bordant le sinus maxillaire.
  • Il soulève très légèrement les tissus sinusiens afin d’insérer délicatement le matériau de comblement associé à la greffe.
  • Dans le cas d’une prestation « crestale », le praticien termine par l’installation de l’implant dans le puits créé. Lors d’une intervention par voie latérale, il assure en complément une implantologie plus classique avec création d’une racine artificielle. Cette partie de l’opération peut être reportée jusqu’à 6 mois après le lift.

Prenez rendez-vous
pour un bilan esthétique de votre sourire

Appelez nous
Cette femme a maintenant un sourire superbe grâce à la pose d'implant en utilisant la technique de la greffe osseuse intra-sinusienne

Et après ?

QUELLES SONT LES SUITES D'UN SINUS LIFT ?

La greffe osseuse intra-sinusienne ne présente aucune complication majeure et cicatrice complètement en 4 à 6 mois. Seuls un hématome léger et des petits saignements de nez ponctuels peuvent apparaître à la suite de l’intervention. La prise pendant quelques jours d’antibiotiques accompagnés d’anti-inflammatoires permet d’éliminer tout risque infectieux et d’éviter une douleur éventuelle. Les premières semaines post-opératoires réclament uniquement de ne pas solliciter la zone traitée. Il est notamment recommandé de :

  • Se moucher une narine après l’autre,
  • Ne pas éternuer la bouche totalement fermée,
  • Ne pas comprimer fortement les cavités nasales sur le sinus maxillaire.
Copyright DR ari elhyani 2017 - Tous droits réservés -
Réalisation Studio Clic Clic Bang Bang