COMMENT SE DÉROULE LA POSE D’UN IMPLANT DENTAIRE ?

Quand on a une ou plusieurs dents manquantes, la pose d’implant dentaire est la procédure à laquelle on a habituellement recours pour les combler. Cette racine artificielle est, en effet, conçue pour remplacer la racine dentaire naturelle d’un point de vue esthétique et fonctionnelle. Grâce à la connexion structurelle et fonctionnelle entre l’implant dentaire et l’os vivant, on obtient des résultats quasi indétectables. C’est le processus d’ostéo-intégration qui permet cette parfaite adhérence.

À l’issue de l’ostéointégration, il est possible de mettre en place une couronne, un bridge ou d’autres types de prothèses dentaires. L’implant dentaire imite l’apparence naturelle de la dent et remplit ses différentes fonctions. Vous pourrez à nouveau mâcher, parler et sourire normalement, sans craindre le changement de physionomie du visage souvent causée par une dentition incomplète. Mais concrètement, comment se déroule la pose d’un implant dentaire ?

Par le Docteur Ari Elhyani, dentiste à Paris

Les différentes étapes pour poser un implant dentaire

La pose d’un implant dentaire est un acte chirurgical effectué sous anesthésie locale, effectué dans la période de 5 à 8 semaines suivant l’extraction dentaire. Elle se déroule, généralement, en deux grandes étapes : la pose de l’implant proprement dit et la mise en place des prothèses. Toutefois, elle nécessite aussi une préparation préopératoire et un suivi postopératoire.

Une première rencontre permettra de faire un premier examen buccal et de faire le point sur les besoins du patient. Le dentiste vous expose, alors, les options possibles, le plan de traitement, les risques, etc.

Les soins préopératoires

La pose d’implants dentaires est toujours précédée d’un examen médical par un spécialiste en implantologie : le chirurgien-dentiste. Celui-ci peut aussi réaliser une radiographie panoramique dentaire ou un scanner 3D pour savoir si la pose de ce dispositif médical est possible pour le patient. Lorsque la masse osseuse au niveau de la mâchoire n’est pas suffisante ou est de mauvaise qualité, alors cette intervention est effectivement contre-indiquée. Il peut être nécessaire d’effectuer une greffe osseuse, d’abord, pour que la base de l’implant devienne plus solide. Ensuite, il faut soigner les dents et les gencives éventuellement infectées. Le but est de poser les implants lorsque le milieu buccal est parfaitement sain.

La consultation préopératoire permet aussi de déterminer à l’avance le plan chirurgical, mais aussi les options concernant l’anesthésie. Votre chirurgien-dentiste abordera avec vous les options disponibles : l’anesthésie locale (pour engourdir les zones touchées et les environs) et la sédation consciente si nécessaire.

La pose des implants dentaires

Dans la clinique dentaire, le chirurgien-dentiste procède à l’application de l’anesthésie, puis à l’incision de la gencive. Il utilise une forêt chirurgicale pour percer un trou de petit diamètre dans la gencive et l’os qui servira à recevoir l’implant (sous forme de vis en titane). Cette intervention requiert de l’expertise et de la grande dextérité afin d’éviter d’endommager la mâchoire et les structures vitales avoisinantes, comme le nerf alvéolaire inférieur à la mandibule (mâchoire inférieure).

Voilà pourquoi vous devez faire appel à un dentiste spécialisé en implantologie dentaire. La pose peut prendre 30 minutes à 1 heure/implant. Dans les cas où le patient a perdu toutes ses dents, on peut poser 4 jusqu’à 8 implants en même temps. Ce nombre est largement suffisant comme point d’ancrage pour une dentition complète. Selon la planification chirurgicale, le chirurgien-dentiste peut poser une prothèse provisoire en attendant la prothèse définitive, mise en place quelques mois après la pose des implants.

L’ostéointégration et la phase prothétique

La cicatrisation est une étape essentielle pour que l’implant adhère à la structure osseuse de la mâchoire et devienne aussi stable qu’une dent naturelle. C’est le phénomène d’ostéo-intégration évoqué plus haut et il peut durer entre 3 à 6 mois selon le patient. Quand l’implant a bien cicatrisé et a totalement intégré l’os maxillaire, le spécialiste passe enfin à l’étape prothétique. Il procède à la prise d’empreinte pour réaliser la prothèse définitive. Cette dernière peut être un bridge, une couronne ou une prothèse fixe/amovible.

Le moment venu, votre chirurgien dentiste procèdera à la mise en place du pilier implantaire au-dessus de l’implant. La prothèse quant à elle sera vissée sur ce petit dispositif. Notez que la pose du pilier et de la dent artificielle peut être espacée de quelques semaines. Le patient devra avoir une hygiène bucco-dentaire irréprochable avant, pendant et après la restauration par implant dentaire. Il doit également effectuer des soins d’entretien régulier pour assurer la longévité de ses nouvelles dents.

Prenez rendez-vous
pour un bilan esthétique de votre sourire

Appelez nous

Les avantages et la durée de vie d’un implant dentaire

L’implant dentaire est une racine artificielle qui se fixe sur la mâchoire pour remplacer celle d’une dent manquante.
Il est pratiquement indiscernable des autres dents.
Il présente aussi de nombreux autres avantages, dont une très longue durée de vie.

Quels avantages à faire poser un implant dentaire ?

Associé avec une prothèse dentaire, les implants dentaires remplacent aisément les dents d’origine et remplissent très bien leurs rôles. Ils sont très esthétiques et paraissent 100 % naturels. Vous pouvez donc retrouver votre sourire naturel ! Ce sont des solutions bien plus fiables comparées aux bridges, car ils préservent les dents (plus de meulage des dents saines), s’avèrent résistants et se distinguent par leur longévité. En prime, ils maintiennent le capital osseux de la mâchoire, prévenant la rétractation de la gencive qui peut affaisser la bouche et vieillir le visage.

L’implant peut-il durer toute la vie ?

En principe, les implants dentaires sont des dispositifs fixes et permanents, capables de durer jusqu’à la fin de la vie du patient. Néanmoins, un contrôle régulier, à raison de deux fois par an, chez votre chirurgien-dentiste s’impose pour vérifier l’état de vos implants. Durant ces visites, il peut effectuer des soins d’entretien, du détartrage par exemple, et traiter les implants en cas d’infections locales. Le nombre de rendez-vous nécessaires dépendra des soins et traitements requis. Cela permettra de prévenir les éventuelles complications.

Combien ça coûte ?

Les tarifs pour la pose d’implants dentaires sont très variables. Ils dépendent des éléments comme les matériaux de fabrication des implants, la marque, les techniques opératoires, mais aussi de la clinique dentaire. Mais vous pouvez compter sur la pérennité de l’implant dentaire pour compenser vos dents manquantes sur le long terme. Vous pouvez prendre rendez-vous auprès de notre cabinet dentaire pour un diagnostic personnalisé.


Copyright Docteur Ari Elhyani 2019 - Tous droits réservés -