D’où vient l’os d’une greffe osseuse ?

Lorsqu’il manque une dent dans la bouche, l’os qui la soutenait perd naturellement et progressivement de l’épaisseur et de la densité. Il se résorbe. Or, pour remplacer une dent manquante, la meilleure solution revient actuellement à poser un implant dentaire, une racine artificielle qui prend place dans l’os alvéolaire. Si ce dernier est insuffisant, le chirurgien-dentiste recourt à une greffe osseuse, une méthode chirurgicale dont l’objectif est d’augmenter le volume osseux.

Implant Dentaire par le Dr Ari Elhyani

Qu’est-ce qu’une greffe osseuse ?

Une greffe osseuse est une technique chirurgicale qui consiste à ajouter un greffon afin d’augmenter la base osseuse qui recevra l’implant dentaire. Plusieurs méthodes existent. Elles sont décidées essentiellement en fonction de l’emplacement de l’implant dans la dentition. La chirurgie implantaire s’appuie systématiquement sur un premier bilan, lequel vise entre autres à estimer la qualité et le volume de l’os sous-jacent. La greffe osseuse pré-implantaire est souvent nécessaire. Elle est couramment mise en œuvre par les chirurgiens-dentistes spécialisés en implantologie dentaire.

types de greffons osseux

Les types de greffons osseux

Pour redonner de l’épaisseur et de la hauteur à l’os alvéolaire, le chirurgien-dentiste recourt à un greffon. Celui-ci peut-être :

  • Autogène : le greffon provient du patient. En fonction de la quantité nécessaire, il est prélevé dans l’os de la mâchoire, au niveau des dents de sagesse, voire au niveau du menton, du tibia, de la hanche ou du crâne.
  • Allogène : le greffon provient d’un donneur. Ce sont des banques spécialisées qui fournissent ces matériaux rigoureusement contrôlés.
  • Xénogène : le greffon provient d’un animal. Ce cas est aujourd’hui plutôt rare.
  • Alloplastique : ces substituts osseux sont des biomatériaux qui imitent en tous points la structure osseuse.

DÉCOUVREZ LES SOURIRES NOS PATIENTS

Voir les photos avant / après

greffe osseuse dentaire

L’autogreffe

La greffe osseuse avec prélèvement osseux sur le patient, dite aussi greffe osseuse autogène, nécessite la préparation de deux sites chirurgicaux : le site donneur et le site receveur. En fonction du site donneur, elle peut demander une hospitalisation.

L’allogreffe et la xénogreffe

Le greffon allogène provient d’un donneur volontaire, lequel a accepté un prélèvement durant une opération du col du fémur. Seule la structure minérale osseuse est conservée. Ainsi, le greffon allogène est un matériau pharmaceutique qui se présente sous forme de poudre ou de bloc. Un des avantages de cette greffe est qu’elle ne nécessite qu’un seul site chirurgical, en l’occurrence celui qui reçoit le greffon. C’est le cas aussi de la xénogreffe, laquelle s’appuie sur des greffons d’origine animale, le plus souvent des bovins. Là aussi, il s’agit de matériaux pharmaceutiques rigoureusement traités et contrôlés.

Prenez rendez-vous
pour un bilan esthétique de votre sourire

Appelez nous

Les substituts osseux

Les greffons alloplastiques sont des biomatériaux. Ils sont biocompatibles, ce qui leur permet de s’intégrer avec le tissu osseux. Avec le temps, ils se dégradent et sont progressivement remplacés par une nouvelle masse osseuse, saine et viable.

La greffe osseuse ou l’augmentation du volume osseux s’impose souvent dans le cadre de la pose d’implants dentaires. Rassurez-vous : c’est une technique courante, parfaitement maîtrisée par les praticiens. Pour ce qui est du choix du greffon et de la technique chirurgicale, il dépend de différents facteurs. C’est votre chirurgien-dentiste qui, en fonction de la situation, préconisera tel ou tel traitement. Demandez-lui conseil.

substituts osseux

Copyright Docteur Ari Elhyani 2020 - Tous droits réservés -