Les types d’implants dentaires

Par le Docteur Ari Elhyani, dentiste à Paris

L’implantologie est une méthode chirurgicale qui consiste à remplacer une ou plusieurs dents grâce à la pose d’implants dentaires. Ces derniers servent de racines artificielles à une prothèse qui vient restaurer la couronne. L’implant assume toutes les fonctions de la racine et sert en définitive d’intermédiaire entre l’os de la mâchoire et la prothèse, qu’elle soit fixe ou amovible. Il existe de nombreux types d’implants, de façon à ce qu’ils s’adaptent à toutes les morphologies et à tous les cas, que vous ayez une seule ou plusieurs dents à restaurer, qu’elles se trouvent devant ou au fond de la bouche…

visuel d'un implant dentaire
visuel d'un implant dentaire

Par le Docteur Ari Elhyani

Les méthodes de pose d’implant

Il existe deux façons principales de poser un implant dentaire :

  • Dans l’os de la mâchoire : l’implant est alors dit « endo-osseux ». Il prend place directement dans l’os de la mâchoire. Ce sont généralement des implants types vis ou cylindres qui sont utilisés.
  • Sur l’os de la mâchoire : l’implant utilisé est dit « sous-périosté ». On l’utilise généralement pour la mâchoire inférieure, la mandibule, et/ou quand l’os est trop court pour être foré et recevoir un autre type d’implants.

Les Implants endo-osseux et implants sous-périostés sont également choisis par le chirurgien-dentiste en fonction de la méthode de pose, selon qu’elle nécessite une ou deux étapes :

  • Les implants dentaires en deux étapes : pour cette méthode, on utilise des implants endo-osseux. Dans un premier temps, le praticien incise la gencive pour avoir accès à l’os et y poser l’implant. Après 4 à 6 mois, il pourra exposer l’implant et lui joindre le pilier qui recevra la prothèse dentaire, une couronne ou un bridge. Ce laps de temps sert à la cicatrisation et à l’ostéo-intégration. Ce phénomène consiste en l’acceptation par l’os de la racine artificielle en titane.
  • Les implants dentaires en une étape : ce sont généralement des implants sous-périostés qui sont utilisés pour cette méthode. Ils permettent une mise en charge immédiate.

Une autre technique consiste en la pose d’un implant immédiat après extraction dentaire. Dans ce cas, le dentiste profite de l’opération pour placer l’implant dentaire directement dans l’espace alvéolaire laissé vide.

Dans tous les cas, lorsque l’implant est endo-osseux, il est nécessaire de laisser du temps pour que l’implant soit ostéo-intégré. L’os et la surface de la racine artificielle doivent se connecter de manière fonctionnelle. C’est pourquoi on utilise des matériaux biocompatibles tels que le titane pour fabriquer les implants dentaires.

Vous souhaitez en savoir plus sur la pose d’un implant dentaire ?

votre sourire avec des implants dentaires

Par le Docteur Ari Elhyani

Combien d’implants à la fois ?

Un implant dentaire est une racine artificielle servant de support à une prothèse qui fera office de couronne. L’implantologie dentaire peut donc tant remplacer une seule dent que plusieurs dents.

L’implant pour une dent unitaire est un classique de la restauration dentaire. L’implant est installé dans l’os. Un pilier lui est joint, lequel servira de support à une couronne prothétique. Dans certains cas, quand la structure osseuse n’est pas d’assez bonne qualité et qu’elle présente un volume et une épaisseur insuffisante, il faut procéder à une greffe osseuse. Plusieurs techniques sont possibles, selon que la dent à remplacer se trouve sur le maxillaire inférieur ou supérieur.

Les implants pour remplacer plusieurs dents sont également possibles. Dans ce cas, le nombre de racines artificielles dépend du nombre de dents à remplacer, de leur localisation dans la bouche et des conditions de leur environnement immédiat. Pour remplacer un groupe de trois dents, deux implants suffisent. Un bridge leur est généralement associé. S’il s’agit de remplacer toutes les dents d’une arcade, l’on pourra recourir à seulement 4 ou 6 implants. Il n’est en effet pas nécessaire de prévoir un implant par dent manquante.

Au niveau des prothèses supportées et retenues par des implants, on opte le plus souvent pour des couronnes ou des bridges. Mais ils peuvent aussi être associés à des prothèses amovibles.

prenez rendez-vous pour une visite pré-implantaire

La technique de pose de l'implant dentaire par le Dr Elhyani

Par le Docteur Ari Elhyani

Types d’implants dentaires par revêtement

Les implants dentaires sont fabriqués dans ce que l’on appelle un biomatériau. La zircone et le titane sont actuellement privilégiés. Avant l’utilisation du titane, les implants dentaires s’intégraient mal à l’os. Grâce au titane a lieu un phénomène d’ostéo-intégration, indispensable pour que l’implant assure toutes ses fonctions et ce, sur le long terme et sans risque pour la santé du patient. Depuis quelques années sont arrivés sur le marché des implants dentaires en zircone.

Outre les matériaux, les implants offrent différents revêtements, plus ou moins lisses ou granuleux. Là aussi, c’est dans le but de faciliter une bonne adhésion entre l’implant et la structure osseuse dans laquelle il prend place. Le choix du revêtement dépend de l’état de l’os et de la position dans la mâchoire de la dent à remplacer.

Visuel d'un implant dentaire en titane
Visuel d'un implant dentaire en Zircone

Implant en titane

C’est actuellement le type d’implants le plus utilisé en implantologie dentaire.

  • Ses avantages : il présente une parfaite biocompatibilité, ce qui le rend particulièrement éligible à l’implantologie dentaire. Il est aussi très résistant et fiable.
  • Ses inconvénients : c’est assez rare, mais certains patients présentent des allergies au titane.
  • Son prix : il dépend de la nature exacte des travaux que le chirurgien-dentiste a prévu.
  • Durée de vie : si vous adoptez une bonne hygiène bucco-dentaire, l’implant en titane a une durée de vie illimitée.

Implant en zircone

Appartenant aussi aux biomatériaux, la zircone est utilisée depuis quelque temps pour la fabrication des implants dentaires et devient une alternative aux implants en titane.

  • Ses avantages : la zircone offre les mêmes propriétés que le titane. L’implant zircone est malgré tout plus esthétique. En effet, parce que la zircone est de couleur blanche, même quand la gencive se rétracte, aucun liseré gris n’apparait à la base de la couronne.
  • Ses inconvénients : on dispose de moins de recul quant à l’utilisation de la zircone par rapport au titane. Son prix est aussi plus élevé.
  • Son prix : le prix d’un implant zircone dépend de nombreux critères. Pour autant, il est généralement plus onéreux que l’implant en titane.
  • Durée de vie : si une bonne hygiène bucco-dentaire est maintenue, il peut rester en place toute une vie.

Vous souhaitez savoir si l’implant est la solution à vos problèmes dentaires ?

vue 3D d'un Implant endo-osseux

Implant endo-osseux

Ce type d’implants est installé directement dans le tissu osseux après que le dentiste a préparé la cavité alvéolaire. Ils se présentent sous la forme de vis, de lame ou de cylindre et son revêtement est plus ou moins lisse de manière à bien adhérer à l’os.

  • Ses avantages : il permet tous les types de restaurations dentaires. Comme il est intégré à l’os, il stimule la structure osseuse, ce qui a pour effet d’éviter une usure prématurée des autres dents et des gencives. Il assure toutes les fonctions d’une racine naturelle.
  • Ses inconvénients : sa pose est relativement longue puisqu’il faut attendre 4 à 6 mois avant de lui associer une prothèse.
  • Son prix : il est fonction du nombre de dents à remplacer, de leur position, du type de prothèse choisie, de l’ampleur des travaux…
  • Durée de vie : bien entretenu, un implant endo-osseux peut durer à vie.
vue 3D d'un Implant juxta-osseux

Implant juxta-osseux (subperiosteal)

L’implant juxta-osseux ou sous-périosté (subperiosteal en anglais) est installé dans la gencive ; il repose sur l’os de la mâchoire via un système de plaques métalliques et de piliers d’ancrage.

  • Ses avantages : il permet de remplacer des dents quand le volume osseux n’est pas suffisant. Il sert aussi dans la restauration de toutes les dents d’une arcade. Ce type d’implants peut par ailleurs autoriser une mise en charge immédiate, ce qui permet au patient de mieux supporter le traitement.
  • Ses inconvénients : les implants juxta-osseux ne sont pas ostéo-intégrés, ce qui peut entraîner un certain nombre de complications sur le long terme. Ils sont de moins en moins utilisés par les spécialistes en implantologie dentaire.
  • Son prix : il dépend essentiellement de l’envergure des travaux à réaliser.
  • Durée de vie : elle dépend du niveau d’hygiène bucco-dentaire maintenu par le patient, de la qualité des matériaux et du travail fourni par le spécialiste.
vue 3D d'un Implant avec un dispositif de connectique

Par le Docteur Ari Elhyani

Types d’implants dentaires et connecteurs

A l’intérieur d’un implant se trouve un dispositif de connectique. Il prend place à la tête de l’implant. Ce connecteur sert d’ancrage au pilier qui traversera la gencive et reliera la racine artificielle à la couronne prothétique. Comme il existe de nombreux types de prothèses et d’implants, les connecteurs adoptent des formes différentes. Quoi qu’il en soit, la forme et la taille du connecteur doivent être compatibles avec le pilier qui sera vissé sur l’implant. On distingue généralement trois grandes familles de connecteurs en implantologie :

  • Connecteur hexagone interne : la connexion entre l’implant et le pilier se fait à l’intérieur de la tête de l’implant. Le connecteur est de forme hexagonale.
  • Connecteur octogone interne : le principe est le même, mais le connecteur est de forme octogonale.
  • Connecteur externe Hex : lui aussi est de forme hexagonale, mais il dépasse de la tête de l’implant.
Facette dentaire: Avoir un sourire de star en 2 rendez-vous !

Par le Docteur Ari Elhyani

Taille et forme des implants dentaires

En fonction de la morphologie de la mâchoire et de l’emplacement de la dent à remplacer, on utilise différentes tailles d’implants. On désigne la taille aussi par le mot « plate-forme ». Cela permet à l’implantologie de répondre à tous les besoins et de s’adapter à toutes les mâchoires.

En moyenne, la taille des implants est :

  • Cas d’une large plate-forme de l’implant : de 4,5 à 6 mm de diamètre. Ces implants sont essentiellement réservés aux dents situées au fond de la bouche, les molaires notamment.
  • Cas d’une plate-forme d’un implant standard : de 3,5 à 4,2 mm de diamètre. Ils sont assez courts et fins et viennent le plus souvent remplacer des dents de devant

Pour ce qui est de leur longueur, les implants mesurent entre 10 et 14 mm.

En plus de la taille générale du diamètre, il existe plusieurs formes d’implants dentaires :

  • Les implants cylindriques : c’est sans doute celui qu’on utilise le plus fréquemment. Il nécessite toutefois une bonne densité osseuse et se montre idéal pour remplacer les dents du fond de la bouche. Il n’est en revanche pas conseillé pour une implantation immédiate après extraction dentaire.
  • Les implants coniques : il ressemble à l’implant cylindrique à la différence qu’il se termine en cône. Il s’adapte à de multiples situations.
  • L’implant autoforant : de forme conique, c’est un implant polyvalent qui peut être utilisé dans la grande majorité des cas.
étude sur la durée de vie des implants

Par le Docteur Ari Elhyani

Que fixe-t-on sur un implant

Depuis plusieurs années, les implants se sont imposés dans le monde des prothèses dentaires. En effet, ils offrent de multiples avantages, tant fonctionnels que techniques. Les implants servent en effet de racines artificielles : ils stimulent l’os alvéolaire, évitant ainsi que celui-ci ne se résorbe de façon précoce. D’un point de vue technique, sa pose est toujours moins invasive, notamment grâce à la méthode flapless. Mais s’il remplace la racine, que fixer sur un implant ? Pour reconstituer la partie visible de la dent, plusieurs solutions sont envisageables. Des prothèses fixes, telles que la couronne ou le bridge, ou des prothèses amovibles, comme un dentier, peuvent être associées à un ou plusieurs implant(s) pour un résultat optimal, à la fois esthétique et fonctionnel.

Posez votre implant au cabinet dentaire du docteur Elhyani

Par le Docteur Ari Elhyani

Votre chirurgien dentaire à Paris pour la pose d’implant

L’implantologie est une spécialité qui découle de la chirurgie dentaire. Elle est donc pratiquée uniquement par des chirurgiens-dentistes et par des spécialistes en chirurgie maxillo-faciale et en stomatologie. Ces professionnels doivent être habilités à poser des implants.

A Paris, faites appel à un chirurgien-dentiste spécialisé en implantologie afin de retrouver un sourire harmonieux et une dentition en pleine forme. L’opération nécessitant plusieurs rendez-vous, en plus des visites de contrôle, il est impératif que votre spécialiste soit facilement joignable. Dans un premier temps, le chirurgien-dentiste examine votre bouche et vous propose un devis entièrement personnalisé. C’est le gage d’une opération réussie.

Copyright Docteur Ari elhyani 2017 - Tous droits réservés -
Réalisation Studio Clic Clic Bang Bang