Les types de couronnes dentaires : metallique, céramique, feldspathique, composite ou sur pivot

Les différents types de couronnes


Pour reconstituer la partie visible d’une dent, il faut recourir à une couronne dentaire. Cette prothèse dentaire posée par le dentiste est disponible dans plusieurs matériaux, lesquels présentent différents degrés de résistance et de rendu esthétique. En métal, en céramique, en zircone… Il n’est pas toujours facile de savoir quelle couronne représente le bon choix. Nous vous proposons de revenir sur les différents types de couronnes existants, ainsi que sur leurs avantages et inconvénients respectifs.

exemple d'une couronne dentaire

Définition

Qu’est-ce qu’une couronne dentaire ?

La couronne est la partie visible de la dent, sa partie invisible étant constituée par la racine. Par extension, la couronne dentaire désigne aussi la prothèse qui vient remplacer cette partie apparente de la dent.

Elle prend la forme d’un capuchon, lequel recouvre ce qui reste de la dent afin d’en reconstituer une nouvelle. La pose d’une couronne poursuit deux principaux objectifs : solidifier une dent délabrée ou dévitalisée et restaurer la dentition pour rendre plus esthétique un sourire.

Différents types de couronnes dentaires sont utilisées par les dentistes. Les prothèses se distinguent entre elles par leurs matériaux et leurs techniques de fabrication. Ce sont essentiellement ces facteurs qui déterminent le prix des couronnes dentaires.

On distingue trois grandes familles de couronnes :

  • Les couronnes métalliques
  • Les couronnes céramo-métalliques
  • Les couronnes céramo-céramiques ou tout-céramique

Beaucoup de progrès ont été accomplis ces dernières années, notamment en matière de couronne céramique. Les prothèses les plus récentes assurent à la fois une grande résistance, une longue espérance de vie et un résultat esthétique toujours plus naturel.

Prenez rendez-vous
pour un bilan esthétique de votre sourire

Appelez nous
exemple d'une couronne dentaire métalliques

Les types de couronne

Couronnes métalliques

Les couronnes métalliques sont généralement fabriquées dans un alliage de chrome et de nickel. On trouve également des prothèses en chrome et cobalt. D’autres alliages de métaux peuvent être utilisés.

Ces couronnes sont peu fréquentes dans la mesure où elles représentent la solution la moins esthétique pour restaurer une dent.

En effet, elles offrent un résultat esthétique assez limité en raison de leur apparence métallique qui ne se fond pas avec le reste de la dentition. Ces couronnes en métal sont donc réservées aux dents les moins visibles, le plus souvent celles situées au fond de la bouche comme les molaires.

En cas d’allergie au nickel, le dentiste recourt à une couronne en or. Son prix est alors plus élevé.

exemple d'une couronne dentaire en or

Les types de couronne

Couronne en or ou en argent

Avant tout, sachez que les couronnes métalliques sont toujours constituées d’un alliage de métaux. En effet, l’or pur ou l’argent pur sont des matériaux ductiles qui ne sauraient être utilisés pour remplacer une dent. Il en va d’ailleurs de même des bijoux.

Les couronnes en or sont toujours posées par les dentistes, même si elles sont de moins en moins courantes. Généralement, elles sont utilisées quand le patient souffre d’une allergie à un métal, le plus souvent au nickel. On recourt alors à des alliages de métaux semi-précieux ou précieux comme l’or, le palladium, le platine, l’argent…

Couronnes céramo-métalliques

Ce type de prothèses réunit la résistance du métal et les qualités esthétiques de la céramique. La couronne céramo-métallique est constituée d’une armature en métal et d’une prothèse en porcelaine dont la teinte et l’apparence se rapprochent de l’aspect naturel des autres dents. Elle est très solide, présente une longue durée de vie et préserve les dents qui lui sont opposées.

Ce type de couronnes présente toutefois un inconvénient. Avec le temps, la gencive s’use naturellement et laisse apparaître le métal de la couronne, un fin liseré gris que l’on distingue au niveau du collet de la dent.

exemple d'une couronne dentaire feldspathiques

Les types de couronne

Couronnes feldspathiques

Par couronnes feldspathiques, on entend les couronnes en céramique conventionnelle. Le feldspath est en effet un minéral que l’on utilise dans l’industrie de la céramique et du verre. Ces prothèses sont les premières couronnes tout-céramique, soit sans métal, à être apparues sur le marché. Leur succès est dû à leur esthétique proche de celle des dents naturelles. La céramique feldspathique est relativement fragile ; elle sert surtout à fabriquer la partie en porcelaine des couronnes métallo-céramiques, les prothèses destinées aux dents qui subissent peu de pression et les facettes dentaires.

D’autres matériaux et procédés de fabrication permettent désormais d’obtenir des couronnes tout-céramiques résistantes et au rendu naturel.

Couronne céramique sur zircone

Ce type de couronnes relève d’un procédé récent de fabrication. La prothèse est constituée d’une âme en oxyde de zirconium, un matériau solide, résistant et blanc. Ce « noyau » est recouvert de couches de céramiques dont l’aspect est similaire à celui de l’émail dentaire naturel.

Il existe aussi des couronnes « full-zircone », que l’on appelle parfois « zircone anatomique monobloc ».

exemple d'une couronne dentaire PRESSÉE E-MAX

Les types de couronne

Couronne céramique pressée E-max

Il s’agit là d’une couronne dentaire haut de gamme, dont le matériau et le procédé de fabrication ont été mis au point par une société spécialisée dans la céramique dentaire et basée au Liechtenstein : Invola Vivadent. Cette prothèse est entièrement composée de céramique. Plus précisément, la céramique E-max est une vitrocéramique de lithium. A l’état liquide, elle est pressée en cylindre dans un moule de la forme de la dent à reconstituer et selon la technique de la cire perdue.

La couronne céramique E-max offre un résultat esthétique parfait, que ce soit au niveau de la teinte et de son aspect fin et translucide. Pour autant, elle est déconseillée si les autres dents sont fortement colorées.

Couronne In-Ceram

Cette couronne est également fabriquée entièrement en céramique. Le procédé « In-Ceram » a été créé par une entreprise Allemande : Vita. Il s’agit ici d’une céramique infiltrée, laquelle est hautement résistante. Les couronnes In-Ceram sont également assez opaques, ce qui les rend moins naturelles que d’autres types de prothèses tout-céramique.

exemple d'une couronne dentaire sur pivot

Les types de couronne

Couronne composite

Pour ce type de prothèses, on utilise de la résine composite. Cette résine chargée en céramique offre des résultats mécaniques et esthétiques intéressants, mais relativement limités. Ainsi, ces couronnes sont économiques, mais elles sont moins résistantes que les autres prothèses, elles se colorent avec le temps et leur durée de vie est relativement courte.

A savoir que les couronnes en résine sont également utilisées de manière provisoire. Elles protègent la dent pendant les quelques jours qui sont nécessaires à la réalisation de la prothèse définitive.

Couronne sur pivot

Après un traitement de canal ou quand la structure de la dent est insuffisante, voire détruite, la couronne dentaire doit s’appuyer sur un pivot ou, et c’est de plus en plus le cas, sur un inlay-core. Dans la racine saine de la dent est fixé un point d’ancrage, lequel assurera le maintien de la couronne.

Si la racine est atteinte et qu’elle ne peut pas recevoir d’inlay-core, il sera nécessaire de recourir à un implant. Cette prothèse sert alors de racine artificielle ; elle est prolongée par un pilier, lequel pourra recevoir une couronne ou un bridge.

Copyright DR ari elhyani 2017 - Tous droits réservés -
Réalisation Studio Clic Clic Bang Bang