Qu’est-ce que l’orthopédie dento-faciale ?


Une mauvaise occlusion, un menton proéminent, un maxillaire supérieur trop en avant… : autant de défauts qu’il est important de prendre en charge dès que possible. Ces anomalies concernent les os qui constituent la mâchoire, notamment la mandibule et le maxillaire. Elles sont à l’origine de multiples problèmes fonctionnels, que ce soit pour mastiquer, respirer ou parler. Elles peuvent aussi entraîner des maladies, comme des caries, des troubles articulaires, un déchaussement dentaire… Ces anomalies ont enfin un impact sur l’harmonie du visage : menton proéminent, haut du visage affaissé, etc. Branche de l’orthodontie, l’orthopédie dento-faciale permet de corriger efficacement et durablement ces malpositions dentaires.

L’orthopédie dento-faciale (ODF) est une branche de l’orthodontie

Orthodontie

Définition de l’orthopédie dento-faciale et différences avec l’orthodontie

L’orthopédie dento-faciale (ODF) est une branche de l’orthodontie. Cette spécialité vise à traiter les malpositions dentaires, des anomalies qui entrainent un mauvais positionnement des dents, c'est plus un traitement de l'encombrement dentaire à l'inverse d'un problème d'espace entre les dents. Un traitement orthodontique ne sert pas à agir sur les bases osseuses et la posture des mâchoires, mais sur les dents et leur position.

Parce que l’orthopédie dento-faciale concerne les bases osseuses, les traitements ODF concernent essentiellement les enfants, car leur croissance n’est pas encore terminée.

Un chirurgien-dentiste, un spécialiste en orthodontie ou un stomatologue sont les spécialistes qui sauront établir un diagnostic et prescrire le bon traitement ODF en fonction de l’âge du patient et de la nature des anomalies à soigner.

Les objectifs de l’orthopédie dento-faciale

Orthodontie

Objectifs de l’orthopédie dento-faciale

Un traitement ODF vise à corriger différentes anomalies au niveau des maxillaires supérieurs et inférieurs, telles que :

  • L’arcade supérieure est décalée vers l’avant ou vers l’arrière par rapport à l’arcade inférieure
  • Une insuffisance de développement du maxillaire (rétrognathie)
  • Un développement excessif de la mandibule (prognathie)
  • Un développement excessif en hauteur du maxillaire créant une béance au niveau des incisives
  • La langue n’est pas correctement positionnée
  • Etc.

En corrigeant ces malpositions dentaires, on parvient à résoudre de nombreux problèmes et à limiter le risque de maladies :

  • L’élocution et la respiration sont améliorées, tout comme les fonctions masticatrices.
  • Le risque de formation de caries est réduit. Les maladies parodontales et les déchaussements dentaires sont eux aussi limités.
  • L’articulation temporo-mandibulaire est préservée
  • L’harmonie du visage est retrouvée

Les objectifs de l’orthopédie dento-faciale sont donc d’ordres divers (consultez les questions courantes sur l'orthodontie pour en savoir plus), à la fois fonctionnels, esthétiques, préventifs et psychologiques.

Prenez rendez-vous
pour un bilan esthétique de votre sourire

Appelez nous
Les traitements dento-faciale

Orthodontie

Les traitements ODF

Chaque traitement ODF est défini en fonction de différents critères :

  • La nature de l’anomalie à corriger et des éventuels problèmes associés
  • L’âge du patient, le stade d’évolution de sa dentition et de la maturation osseuse
  • Son état général de santé

Il peut être réalisé :

  • En denture temporaire : les traitements ODF précoces sont prescrits quand les anomalies au niveau des mâchoires sont considérées comme sévères, par exemple un fort décalage entre les maxillaires supérieurs et inférieurs.
  • En denture mixte : le traitement ODF peut là aussi concerner certaines anomalies des bases osseuses ; il peut accompagner un traitement orthodontique.
  • En denture permanente : dans ce cas, on parle davantage d’orthodontie, dans la mesure où le traitement corrige les anomalies dentaires de nombre, de taille, de position…

Dans certains cas, notamment à l’âge adulte, il peut arriver qu’une intervention chirurgicale soit nécessaire. Le spécialiste peut aussi préconiser l’extraction d’une ou plusieurs dents, le plus souvent les premières prémolaires, voire les dents de sagesse, dans le but de libérer de la place sur les arcades.

La durée du traitement dépend aussi de multiples facteurs. Il dure en moyenne 1 ou 2 ans et est suivi par une période de stabilisation. Au cours de celle-ci, un appareil de contention permet de stabiliser l’os. Il devra rester en place 1 ou 2 ans, voire toute la vie si le risque de récidive est important.

Les différents types et dépendent de la nature de la malposition dentaire

Orthodontie

Les appareils orthopédiques

Ils sont de différents types et dépendent de la nature de la malposition dentaire :

  • Appareil d’expansion palatine (disjoncteur palatin) pour élargir la mâchoire supérieure
  • Les activateurs de croissance pour les décalages importants entre maxillaire et mandibule
  • Les appareils à bielles pour pousser la mandibule en avant
  • Appareil à forces extra-orales, par exemple un masque de Delaire ou une fronde occipito-mentonnière
  • Etc.

Un bon entretien de ces appareillages et l’adoption d’une hygiène bucco-dentaire irréprochable sont indispensables pour la réussite du traitement.


Copyright Docteur Ari Elhyani 2019 - Tous droits réservés -