Problèmes de gencives qui se rétractent

Problème de gencive : Les gencives qui se rétractent, Que faire ?


Vous avez remarqué que vos gencives sont plus courtes et ne recouvrent plus totalement la racine de certaines de vos dents ? Celles-ci sont en plus devenues douloureuses. Ce problème de gencive est autant esthétique que source de mal de dents. Pour restaurer votre sourire et soigner vos gencives, plusieurs traitements sont disponibles. Mais avant de se prononcer sur la solution à apporter, il faut déterminer les causes de la récession gingivale, lesquelles sont généralement multiples.

recession gingivale

Définition

Qu’est-ce que la récession gingivale ?

Lorsque les gencives semblent se rétracter sur les dents, on parle de « récession gingivale » ou de « rétractation gingivale ». Les tissus gingivaux diminuent progressivement, parfois sur du très long terme, ce qui explique que l’on mette souvent du temps à s’en rendre compte. Peu à peu, la racine dentaire est découverte. Si la récession gingivale n’est pas correctement traitée et endiguée, la prochaine étape peut consister en la perte définitive des dents, ce que l’on appelle le « déchaussement des dents ».

espace entre les dents qui s'agrandit
douleur dentaire

Suis-je sujet à la récession gingivale ?

Identifier les symptômes

Différents symptômes peuvent vous faire prendre conscience d’une récession gingivale :

  • Apparition de triangles noirs (à ne pas confondre avec l'apparition de taches noires sur les gencives) ou d’espaces entre les dents : en se réduisant, la gencive laisse apparaître des espaces entre les dents de façon progressive. Ils prennent souvent la forme de petits triangles situés à la jonction de deux dents et de la gencive

  • Les dents paraissent plus longues : comme le tissu de la gencive se réduit, la racine apparaît et donne une nouvelle impression de longueur. La dent n’a pas changé de taille, mais on en voit davantage. Le sourire est alors modifié. Cela peut concerner une seule dent ou un groupe de dents.

  • Une nouvelle sensibilité dentaire : parce que la racine dentaire est mise à nue, le nerf est davantage vulnérable. L’on devient ainsi plus sensible au froid, au chaud et aux aliments sucrés, et des douleurs sont constatées

  • Les racines sont visibles et une démarcation apparait : la dentine et l’émail n’ont pas la même couleur. Par conséquent, quand la racine apparaît, l’on peut distinguer deux teintes différentes sur les dents. Une démarcation peut aussi se sentir au toucher

  • Rougeur et saignement : une infection bactérienne peut être cause de saignement, de rougeur et de douleur dentaire. Cette inflammation gingivale est caractéristique d’une maladie parodontale ou d’une gingivite et elle peut causer une rétractation des gencives, voire la perte des dents
  • La recession gingivale est une inflammation alors qu'un bouton sur la gencive est plutôt la conséquence d'un abcés dentaire.

photo de gencive fine
douleur en se brossant les dents

Les causes de la perte de gencives

Plusieurs causes expliquent que des gencives se rétractent.

De manière générale, plus la gencive est fine, plus elle est vulnérable aux agressions, chimiques, mécaniques ou bactériologiques. Cela fait partie des facteurs dits de prédisposition, principalement anatomiques :

  • Absence de tissu kératinisé
  • Déhiscence osseuse
  • Table osseuse fine
  • Malposition dentaire : une dent déportée vers l’extérieur de l’arcade dentaire peut manquer d’épaisseur de tissu et celui-ci est amené plus facilement à se réduire.
  • Traction des freins et brides : le frein labial, cette attache fibreuse entre lèvre et gencive, s’il est trop proche des dents ou trop volumineux, tracte la gencive, favorise accumulation de plaque dentaire et gêne le brossage

Certaines habitudes ou restaurations dentaires favorisent aussi le recul mécanique des gencives. On parle alors de facteurs provocants :

  • Un brossage traumatique : un brossage excessif peut être aussi néfaste qu’un manque de brossage des dents. S’il est pratiqué trop vigoureusement et/ou à l’aide d’une brosse à dents à poils durs, il contribue à endommager l’émail des dents à la marge des gencives, à irriter et à enflammer les gencives (voir problème de gencives enflées)
  • Une mauvaise hygiène bucco-dentaire : l’accumulation de plaque dentaire, de tartre et de bactéries favorise les infections, lesquelles peuvent attaquer l’os sous-jacent
  • Une prothèse mal fixée, des plombages ou une restauration dentaire mal adaptée : cela va contribuer à l’accumulation de plaque et au développement bactérien
  • Un traitement orthodontique : un appareil fixe, s’il est mal réglé, peut exercer des tractions trop fortes ; par ailleurs, il peut gêner le nettoyage et donc, favoriser la plaque dentaire et le tartre
  • Le scorbut, maladie due à une carence en vitamine C, affaiblit les gencives
  • La boulimie et l’anorexie : les vomissements répétés abîment les gencives ; les carences nutritionnelles peuvent aussi être en cause
  • Le bruxisme : la pression et le frottement fragilisent dents et gencives
  • Tabac à mâcher : le tabagisme est la source de nombreux problèmes buccaux. Le fait de chiquer du tabac agit plus spécifiquement et de façon néfaste sur l’épaisseur des gencives
  • Un piercing : sur la langue ou la lèvre, il peut irriter la gencive jusqu’à l’éroder
  • L’onychophagie : l’habitude de se ronger les ongles joue aussi sur l’épaisseur et la qualité de la gencive
  • La parodontite : cette maladie parodontale due à une mauvaise hygiène dentaire ou à des pathologies telles que le diabète est une infection qui, si elle n’est pas traitée à temps, progresse dans la gencive et jusque dans les tissus osseux

Prenez rendez-vous
pour un bilan esthétique de votre sourire

Appelez nous
maladies parodontales

Les pathologies des tissus de soutien des dents

Le cas des maladies parodontales

Les maladies parodontales regroupent toutes les pathologies qui touchent les tissus de soutien des dents : les gencives, l’os alvéolaire, le ligament alvéolo-dentaire et le cément. Quand seule la gencive est touchée, on parle de gingivite, qui est une inflammation des gencives. Si elle touche les autres éléments du parodonte, on parle de parodontite. Elle peut s’accompagner d’une récession parodontale, c’est-à-dire d’une modification de la gencive à la base de la dent.

détartrage régulier
maladies parodontales

Traitements

Comment traiter la rétractation des gencives ?

Il est indispensable de traiter la récession gingivale et de l’endiguer avant que les dommages soient trop importants, que ce soit au niveau de la gencive ou de la mâchoire. Dans un premier temps, le dentiste établit un diagnostic afin de pouvoir correctement soigner les causes de la rétractation des gencives. La prophylaxie est généralement la meilleure façon de prévenir les maladies de gencive et de limiter leurs effets. Il est donc important de :

  • Adopter une hygiène bucco-dentaire irréprochable : meilleur brossage des dents, plus efficace et moins traumatisant. Se brosser les dents avec une brosse électrique, utiliser des soies dentaires ou du fil dentaire ainsi qu’un bain de bouche contribue à éviter les maladies des gencives
  • Réaliser un nettoyage dentaire professionnel des poches gingivales afin de les débarrasser des débris alimentaires et autres bactéries
  • Bénéficier d’un détartrage pour nettoyer les dents et guérir les gencives ; un surfaçage radiculaire peut aussi être nécessaire afin d’éviter toute nouvelle inflammation à l’avenir
  • Procéder à un curetage dentaire chez le dentiste en cas de parodontite
  • Poser une plaque occlusale, une gouttière, contre les effets du bruxisme. Une équilibration occlusale permet également de gérer les malpositions dentaires sources de rétractation gingivale

Vient ensuite le moment de restaurer le sourire avec des actions d’esthétique :

Copyright DR ari elhyani 2017 - Tous droits réservés -
Réalisation Studio Clic Clic Bang Bang