douleur à la racine dentaire - Causes et traitements

Douleur à la racine dentaire


Une ou plusieurs dents vous font souffrir ? Vous ressentez une hypersensibilité au froid, au chaud ou au contact avec certains aliments ? Vous constatez une enflure au niveau d’une dent ? Il est temps de consulter un dentiste, lequel pourra traiter une douleur dentaire, quelle qu’elle soit. Carie, abcès, parodontose, pulpite… : la raison de ces douleurs dentaires varie. Et il peut être nécessaire de traiter la ou les racines de ces dents. Le dentiste procède alors à un traitement radiculaire, que l’on appelle aussi « dévitalisation ». Ce traitement relève de l’endodontie, pratique médicale qui vise à soigner « l’intérieur » de la dent.

Un homme avec une douleur à la racine dentaire
une femme consulte suite à ses douleurs à la racine dentaire

douleurs à la racine dentaire

Traitement du canal : de quoi s’agit-il ?

Traitement de racine ou radiculaire, traitement du canal, traitement endodontique, dévitalisation : toutes ces expressions désignent le même soin. En quoi cela consiste-t-il ?
Avant d’aborder les douleurs dentaires et le traitement de racine, revenons sur la constitution d’une dent.

Une dent est composée de trois parties :

  • La couronne, qui est la partie visible de la dent et qui est constituée de trois couches. A savoir, de l’extérieur vers l’intérieur, l’émail, la dentine et la chambre pulpaire.
  • La racine, qui sert à enraciner la dent dans l’os alvéolaire, elle aussi constituée de trois couches distinctes : le cément, la dentine et le canal pulpaire. Une dent peut compter une ou plusieurs racines. Celles-ci se terminent par un apex, une ouverture minuscule qui permet la vascularisation et l’innervation de la dent.
  • Le ligament alvéolo-dentaire, ou desmodonte, qui relie la racine et l’os.

Les douleurs que l’on ressent au niveau d’une dent sont souvent dues à une infection dentaire, laquelle, si elle n’est pas endiguée par le traitement adéquat, touche de plus en plus profondément la dent. Quand le canal pulpaire est touché, il est nécessaire de le « nettoyer » et de le « désinfecter ». Dans ce canal se situent en effet les nerfs et les vaisseaux sanguins, soit la partie vivante de la dent. La dévitalisation d’une dent consiste donc en la suppression de cette partie de la racine. Quand le nerf est malade ou mort, il est nécessaire de le retirer. On prive alors la dent de ses terminaisons nerveuses et vasculaires.

Une récession gingivale aura également pour conséquence de « dénuder » les racines, ce qui, là aussi, cause douleur et hypersensibilité dentaires.

Prenez rendez-vous
pour un bilan esthétique de votre sourire

Appelez nous
Intervention d'un dentiste pour les douleurs à la racine de la dent

douleurs à la racine dentaire

Pourquoi faire un traitement de la racine ?

Le traitement de racine dentaire est aussi fréquent qu’indispensable quand il est préconisé par votre dentiste. Dans quel cas est-il nécessaire ? La plupart du temps, le traitement endodontique est indiqué quand le canal pulpaire est infecté par des bactéries, du pus, une situation qui se traduit généralement par la formation d’un abcès. En plus du traitement de canal, il faudra aussi pratiquer un traitement de l’abcès.

Le nerf peut également être touché. Il peut être mort ou malade. Dans ce cas, on parle de pulpite, soit une inflammation de la pulpe dentaire.

On peut procèder également à un traitement radiculaire avant la pose d’un pivot ou d’une couronne. En effet, la pose d’une couronne demande à ce que l’on polisse la surface de la dent, et peut entraîner une nécrose de la pulpe.

Une maladie parodontale peut aussi demander à ce que l’on procède à un traitement de canal.

Un traitement de racine intervient ainsi le plus souvent en cas de :

  • Pathologies pulpaires : la pulpe est touchée en cas de carie importante (c’est le cas le plus fréquent), d’anomalies de développement dentaire, de traumatismes (fracture, luxation, bruxisme…) …
  • Pathologies péri-apicales, c’est-à-dire les maladies qui touchent la partie autour des racines : kyste ou granulome dû à une inflammation du desmodonte, abcès, nécrose…
Une femme suit un traitement pour lutter contre les douleurs dentaires
une personne se fait soigner les douleurs aux dents

douleurs à la racine dentaire

Les différentes étapes du traitement de racine

Le traitement endodontique vise à éliminer les tissus encore vivants à l’intérieur de la dent, puis à nettoyer et stériliser le canal avant de l’obturer de manière étanche.

Pour déterminer s’il est besoin de procéder à un traitement de canal, le dentiste pratique différents tests afin de connaître l’état du nerf :

  • Test de percussion : le dentiste « toque » sur la dent. En cas d’abcès dentaire non soigné par exemple, la dent sera particulièrement douloureuse.
  • Test de froid : le dentiste applique un coton imbibé d’une solution glaciale. Si le patient ressent fortement le froid ou, à l’inverse, pas du tout, le nerf est malade ou mort.
  • Test électrique : cette méthode permet également de vérifier l’état du nerf
  • Radiographie : une radio permet de confirmer le diagnostic et/ou de relever d’autres anomalies

Une fois la nécessité du traitement de canal établie, l’intervention peut avoir lieu. Elle est rapide et sans douleur. En effet, elle se déroule sous anesthésie locale et demande généralement une seule séance. L’opération se déroule de la manière suivante :

  • Le perçage : il s’agit de percer la couronne afin de ménager un accès à la chambre pulpaire et au nerf. Le dentiste peut alors nettoyer et désinfecter les canaux.
  • L’obturation : pour éviter qu’une nouvelle infection ait lieu, les canaux sont « bouchés » à l’aide d’une pâte spécifique.
  • La restauration de la dent : le dentiste obture le trou de perçage. Très souvent, une couronne est posée afin de consolider la dent dévitalisée.

Différentes techniques sont adoptées pour réaliser ce traitement :

  • Traitement sous microscope : le canal radiculaire est parfois très étroit et il est alors difficile d’extraire convenablement la pulpe responsable des problèmes à traiter. Il peut aussi adopter des profils atypiques et difficiles à explorer et à nettoyer. L’utilisation d’un microscope permet alors de traiter efficacement les cavités même les plus complexes.
  • Traitement de racine au laser : là aussi, cette méthode permet de soigner les canaux même les plus tortueux et jusqu’à leur extrémité. Le laser permet d’accéder aux endroits inaccessibles aux techniques traditionnelles. Tout le réseau canalaire peut alors être convenablement décontaminé.
Une Femme après une intervention sur une douleur à la racine de la dent

douleurs à la racine dentaire

Retraitement de racine

Une dent dévitalisée peut demander à ce qu’on nettoie à nouveau ses canaux pulpaires. Pourquoi ?

  • Une nouvelle infection : sur une dent dévitalisée, une carie peut encore se former, notamment si une bonne hygiène bucco-dentaire n’est pas adoptée. Dans ce cas, les canaux peuvent être exposés aux bactéries, ce qui entraînera une nouvelle infection de la dent. Celle-ci peut aussi être due à une fracture ou à un autre traumatisme.
  • L’échec du traitement initial : il peut arriver que les canaux n’aient pu être totalement nettoyés et obturés, surtout s’ils ont une configuration compliquée. Des débris peuvent aussi être responsables.

Dans certains cas, il est nécessaire de recourir à une résection apicale. En plus des tissus infectés, le dentiste retire le « bout » de la dent appelé « apex ».

A savoir : sur une dent dévitalisée, une carie peut se former, comme sur n’importe quelle autre dent, mais aucune douleur ou gêne ne sera ressentie. C’est pourquoi il est vivement conseillé de se rendre tous les ans chez le dentiste, afin qu’il décèle une carie et en stoppe la progression.

Soulager une rage dentaire

douleurs à la racine dentaire

Chirurgie du kyste dentaire

La présence de bactéries au niveau de la racine d’une dent peut entraîner la formation d’un kyste et un terrible mal aux dents. C’est généralement une carie, une dent mal soignée ou un choc ayant causé la nécrose de la dent qui sont responsables de la formation de cette « boule » au bout de la racine de la dent, à l’intérieur de l’os. Celle-ci grossit progressivement et peut s’accompagner d’un bouton sur la gencive par lequel s’écoule le pus. Il s’agit de le retirer avant qu’il ne se développe suffisamment pour déformer la mâchoire, provoquer le déchaussement de la dent incriminée et toucher les sinus, les fosses nasales et les autres dents.

Le traitement consiste d’abord en la prise d’antibiotiques afin de stopper l’infection. Puis, sous anesthésie, la poche kystique est curetée. On parle d’énucléation kystique. Dans la plupart des cas, le dentiste ouvre simplement la gencive afin d’accéder au kyste et de le retirer.

A savoir : quand le kyste fait moins de 5 mm de circonférence, on parle de granulome.

Prix d’un traitement du canal

Le prix d’un traitement de canal dépend de différents facteurs :

  • Le nombre de racines et donc de canaux à traiter : généralement, incisives et canines comptent une seule racine. Les prémolaires en ont deux et les molaires, trois. Mais chez certains patients, une dent peut compter jusqu’à 6 canaux.
  • La complexité du traitement : les racines dentaires peuvent être plus ou moins difficiles à traiter selon qu’elles sont droites ou tortueuses, larges ou étroites, courtes ou longues… L’âge du patient et l’état général de la dent jouent aussi sur la difficulté du traitement radiculaire.
  • La restauration dentaire : quand une dent est trop délabrée, il est nécessaire de poser une couronne ou un bridge.

A savoir que le traitement de canal est souvent le dernier recours avant l’extraction de la dent. Or, un traitement de racine sera toujours plus économique que l’extraction et le remplacement total de la dent. Consultez votre chirurgien dentiste à Paris pour un devis sur mesure

Une hygiène bucco-dentaire irréprochable est nécéssaire pour éviter les douleurs dentaires
Une femme soulagée de l'intervention du dentiste pour stopper ses douleurs à la racine dentaire

douleurs à la racine dentaire

Soin après traitement : que faire ?

Pendant les quelques jours qui suivent l’intervention, il est normal de ressentir une certaine sensibilité, voire de petites douleurs. Dans ce cas, paracétamol ou ibuprofène suffisent à régler cet inconfort.

Si les douleurs sont fortes et qu’elles persistent dans le temps, consultez votre dentiste.

Dans l’absolu, il est recommandé d’adopter une hygiène bucco-dentaire irréprochable : brossage de dent, utilisation de fil, soie ou jet dentaire, de bain de bouche… Et il est nécessaire de rendre visite régulièrement à votre dentiste, notamment pour détecter une anomalie telle qu’une carie sur votre dent dévitalisée.

Couronne dentaire et douleur : ce qu’il faut faire

Si une couronne dentaire vous cause de la douleur, la racine peut être en cause. En effet :

  • Sur une dent « vivante » : la couronne peut faire pression sur le nerf, ce qui cause gêne et douleur
  • Sur une dent dévitalisée : l’obturation canalaire est insuffisante ou des germes sont résistants au traitement et une infection peut se développer

De manière générale, une dent dévitalisée est plus fragile qu’une dent normale. C’est pourquoi le traitement de racine s’accompagne souvent de la pose d’une couronne. Sur une dent vivante, on procède par ailleurs souvent à un traitement de racine de manière à éviter les infections.

Dans tous les cas, en cas de douleurs persistantes, consultez votre dentiste.

Copyright DR ari elhyani 2017 - Tous droits réservés -
Réalisation Studio Clic Clic Bang Bang