Implant dentaire

Implant dentaire – Les étapes de l'implantation

Concernant la pose d'un implant dentaire, l'intervention chirurgicale dure .de 30 minutes à 2 heures Dans la majorité des cas, cette opération, effectuée par un chirurgien-dentiste, se déroule en ambulatoire, sous anesthésie locale, Elle peut également être réalisée sous sédation consciente, plus anesthésie locale, ou exceptionnellement à l'hôpital, sous anesthésie générale. Cette implantation n'est accompagnée d'aucune douleur. Eventuellement, des médicaments antidouleur peuvent être administrés au patient, si nécessaire. L'implantation dentaire se déroule en trois phases : la phase pré opératoire, l'implantation proprement dite et la phase post-opératoire.

La phase pré opératoire

Avant l'intervention chirurgicale de pose d'un implant dentaire, le spécialiste qui va effectuer l'opération, doit regrouper toutes les informations concernant l'état de santé général du patient : l'état de sa dentition, de sa cavité buccale, sa pression sanguine, ses antécédents de santé (opérations, hypertension, diabète…). Différents examens seront effectués : radiographie panoramique, scanner dentaire (scanner de type Cône Beam), et test sanguin. L'examen radiographique revêt une importance toute particulière, car elle renseigne le dentiste sur la quantité et qualité osseuse, la position du sinus maxillaire, les nerfs du patient et autres caractéristiques.

La deuxième partie de l'examen pré implantatoire consiste en une discussion entre le praticien et le patient, pour élaborer le plan de traitement. L'organisation du déroulement de l'implantation, le choix et le nombre d'implants dentaires, le choix de la méthode, ainsi que le devis, sont portés à la connaissance du patient, qui doit donner son accord et signer.

Quelques difficultés peuvent se présenter : dent(s) à extraire avant l'implantation, zone à implanter infectée, volume osseux insuffisant, d'où la nécessité d'une greffe… L'état du patient peut être un handicap et peut parfois amener le chirurgien-dentiste à renoncer à l'implantation : diabète, défauts osseux, grincement des dents, hygiène buccale déficiente, certaines maladies psychiques…

La pose de l'implant

L'intervention se déroule en trois étapes. L'implantologue incise la gencive et procède à l'aide d'une commande vidéo, au forage d'un trou dans la gencive, puis dans l'os maxillaire. Ensuite, il met en place un implant dentaire en titane ou zircone, en le vissant, afin de bien le stabiliser. La gencive est refermée et l'os va se reformer autour de l'implant ( ostéointégration ). Cette période de cicatrisation osseuse (ossification), encore appelée « mise en nourrice », dure de 6 semaines à 6 mois. L'implant est enfoui au ras de la gencive ou sous la gencive. Une vis de protection est mise en place en cas de non enfouissement. Ensuite, un pilier en titane, destiné à relier l'implant à la prothèse provisoire, va être placé par l'implantologue. Une dernière étape consiste en la prise d'empreintes, pour la réalisation de la prothèse définitive en céramique, qui sera posée 3 à 6 mois après.

Dans certains cas, il est possible d'utiliser une vis auto forante. Cette vis permet la réalisation d'une loge bien calibrée, et bien adaptée, permettant un contact parfait entre l'os et l'implant. Il faut savoir que cette intervention peut se faire avec ouverture de la gencive, ou bien sans (moins de 10% des cas). Cette technique de pose est donc simplifiée, et le coût de cette intervention diminué.

En cas de douleurs post-opératoires, celles-ci pourront être soulagées par la prise d'analgésiques ou plus rarement d'antibiotiques.

De nouvelles méthodes peuvent être appliquées, et facilitées, notamment grâce au laser. Le « Flapless » est une méthode qui consiste à poser les implants sans ouvrir la gencive. Certaines conditions, entre autre un minimum de largeur et de hauteur de l'os maxillaire sont nécessaires.

La phase post-opératoire

Il est très important de bien respecter les consignes post-opératoires, après la pose d'un implant dentaire. Ces consignes écrites, garantes de la bonne réussite de l'intervention vous seront remises avant votre départ. Un traitement médicamenteux vous sera également prescrit en cas de douleurs. Un gonflement et/ou un hématome peuvent apparaître, mais ils disparaîtront rapidement. Un contrôle des implants sera effectué après le retrait des fils (10 jours après l'intervention) puis 2 fois par an, par le chirurgien-dentiste.

Pour éviter tout risque post-opératoire, de nombreuses règles sont à respecter :

  • Protéger la partie opérée et ne pas dormir du côté de l'intervention ;
  • Eviter la chaleur, donc manger tiède ou froid (glace) ;
  • En cas de saignements, appliquer une compresse, et alerter le chirurgien-dentiste ;
  • Ne pas faire de sport pendant quelques jours ;
  • Ne pas fumer (le tabac retarde la cicatrisation) ;
  • Utiliser pour le brossage des dents, une brosse à dents spéciale, avec des poils très doux pour éviter tout saignement, inflammation…

Après le retrait des fils, 10 jours après l'implantation, vous pourrez à nouveau vous brosser les dents normalement, en utilisant une brosse extra souple, du fil dentaire et une brossette.

Prenez rendez-vous
pour un bilan esthétique de votre sourire

Appelez nous

Copyright Docteur Ari Elhyani 2019 - Tous droits réservés -