Implant dentaire
- Remplacer ses dents par des implants dentaires


Quand il manque une seule dent, l’implant dentaire est bien souvent la solution la plus adaptée en particulier quand les dents adjacentes à l’édentement sont saines car il évite de les diminuer pour s’en servir comme piliers lors de la réalisation d’un bridge conventionnel. Dans ce cas, l’implant restaure de façon simple et efficace la fonction et l’esthétique dans le respect de l’économie tissulaire.

implant dentaire Par le Dr Ari Elhyani

Introduction

Retrouver un beau sourire naturel et fonctionnel après avoir perdu des dents est aujourd'hui possible Indications des implants

S'il vous manque plusieurs dents adjacentes, il est possible de remplacer chacune des dents par un implant ou alors de réaliser un bridge sur implants. Le principe est le même que pour les dents naturelles. Si vous souffrez d'une édentation complète (absence de toutes les dents), le bridge complet sur implants vous permet de complètement passer à une prothèse fixe et supprimer l'amovibilité. A l'instar de la couronne sur implant qui permet de remplacer une seule dent, une prothèse plurale à plusieurs éléments est fixée sur plusieurs implants répartis pour rétablir l'arcade dentaire complète.

Cependant, si la prothèse amovible ne peut être complètement remplacée par des implants, ceux-ci apportent pour les porteurs de prothèses amovibles un confort dans l'amélioration de la rétention de celle-ci. En effet, le problème majeur des prothèses amovibles est justement qu'elles sont amovibles. Psychologiquement, il peut être difficile de retirer et remettre ses prothèses plusieurs fois par jour et il peut aussi persister une crainte qu'elles ne « tiennent » pas. L'implant dentaire peut alors servir à maintenir un appareil dentaire et le rendre plus confortable en améliorant sa rétention. La prothèse est « clippée » sur une petite boule qui est fixée sur l'implant améliorant la rétention de la prothèse et rassurant le porteur. Cette technique, relativement courante chez les personnes âgées, a l'avantage d'être moins coûteuse et de donner un second souffle à votre vie quotidienne. Les patients porteurs de prothèse amovibles peuvent aujourd'hui avoir la sécurité d'une prothèse fixe en bouche.

Les implants vous permettent ainsi de profiter d'une nouvelle denture et de retrouver le plaisir de mastiquer normalement.

En orthodontie, l'implant peut être utilisé comme point d'ancrage pour bouger une ou plusieurs dents

implant dentaire Par le Dr Ari Elhyani

Implants dentaires – Contre-indications

La pose d'implants dentaires ne s'improvise pas : elle résulte d'une réflexion préliminaire et doit s'adapter au cas de chacun. La visite pré-implantaire est essentielle pour le bon déroulement de la suite des événements. Lors de cette consultation, le chirurgien prend connaissances des antécédents médicaux et évalue la situation clinique en bouche par la prise d'empreintes et par la prescription d'un scanner afin de pouvoir évaluer la situation de l'implant, le volume osseux, les éléments anatomiques adjacents. La faisabilité, le plan de traitement et le devis peuvent alors être établis et permettre au patient de décider de suivre ou non la proposition de traitement.

implant dentaire Par le Dr Ari Elhyani

Procédure de réalisation de l'implant dentaire

1 – Consultation pré-implantaire

La pose d'implants dentaires ne s'improvise pas : elle résulte d'une réflexion préliminaire et doit s'adapter au cas de chacun. La visite pré-implantaire est essentielle pour le bon déroulement de la suite des événements. Lors de cette consultation, le chirurgien prend connaissances des antécédents médicaux et évalue la situation clinique en bouche par la prise d'empreintes et par la prescription d'un scanner afin de pouvoir évaluer la situation de l'implant, le volume osseux, les éléments anatomiques adjacents. La faisabilité, le plan de traitement et le devis peuvent alors être établis et permettre au patient de décider de suivre ou non la proposition de traitement.

2 – Procédure chirurgicale

La pose d'implants dentaires ne s'improvise pas : elle résulte d'une réflexion préliminaire et doit s'adapter au cas de chacun. La visite pré-implantaire est essentielle pour le bon déroulement de la suite des événements. Lors de cette consultation, le chirurgien prend connaissances des antécédents médicaux et évalue la situation clinique en bouche par la prise d'empreintes et par la prescription d'un scanner afin de pouvoir évaluer la situation de l'implant, le volume osseux, les éléments anatomiques adjacents. La faisabilité, le plan de traitement et le devis peuvent alors être établis et permettre au patient de décider de suivre ou non la proposition de traitement.

L'implant est posé en bloc opératoire pour une asepsie et une sécurité optimales.

Il existe deux types de techniques : la mise en charge différée ou la mise en charge immédiate.

La mise en charge différée

Pour la plupart des patients, la mise en place d'un implant implique 2 étapes chirurgicales. La première consiste en la mise en place de l'implant dans l'os. Il n'est pas mis en charge, c'est-à-dire que la prothèse provisoire qui permet d'attendre la réalisation des prothèses définitives, ne sollicitent pas l'implant afin de permettre son intégration osseuse sans la moindre contrainte, force ou pression sur lui. Les implants s'ancrent progressivement dans l'os à mesure que celui-ci se reforme autour de l'implant. Une période de 4 à 6 mois permet l'intégration complète de l'implant dans l'os. La deuxième phase du traitement implantaire consiste en la mise en place d'un pilier de cicatrisation sur l'implant afin de préparer la gencive à recevoir la restauration prothétique. Ensuite, une empreinte est réalisée. La couronne est alors réalisée puis insérée sur l'implant. Elle s'intègre parfaitement, fonctionnellement et esthétiquement, dans la bouche.

La mise en charge immédiate.

Cette technique consiste à réaliser en un même rendez-vous l'extraction des dents, la pose des implants et des prothèses provisoires. Après 4 à 6 mois de cicatrisation sont réalisées les couronnes définitives. Le chirurgien implantologue décidera de la technique à utiliser et de la plus adaptée à la situation suite à la consultation pré-implantaire.

Dans la plupart des cas, l'implant est complètement intégré dans l'os sur une période variant de 2 à 6 mois. Dans très peu de cas, l'implant ne s'intègre pas bien dans l'os. Il faut alors le retirer. Mais il suffit de reposer un nouvel implant après la cicatrisation de l'os (2 mois environ). La deuxième tentative est alors en général couronnée de succès.

3 - Une prise en charge totale

Il est compréhensible qu'une anxiété pré-opératoire se fasse sentir. C'est pourquoi il peut être prescrit une prémédication pour détendre le patient la veille ou juste avant l'intervention. De même, une prémédication pour prévenir les douleurs postopératoires éventuelles est également prescrite.

Le jour de l'intervention, une anesthésie locale de la zone recevant l'implant est réalisée pour une séance sans aucune douleur. Une technique de sédation consciente peut également être réalisée pour être tout à fait détendu lors de la séance : il s'agit d'inhaler sous masque un gaz qui permet de se détendre tout en restant conscient tout le long de l'intervention.

Après l'intervention où sont posés les implants, des consignes postopératoires sont prodigués pour un confort maximal. La prescription médicamenteuse faite par le dentiste doit être scrupuleusement suivies. Des bains de bouche seront aussi prescrits et à commencer 24h seulement après l'intervention. Le brossage des dents se fait normalement. Quant à la zone opérée, une brosse chirurgicale très douce peut être prescrite. Il est conseillé de ne pas manger d'aliments chauds pendant les quelques heures après l'intervention et de ne manger que des aliments mous pendant les quelques jours suivant l'intervention. Il est aussi recommandé d'éviter de fumer pour une meilleure et plus rapide cicatrisation.

Prenez rendez-vous
pour un bilan esthétique de votre sourire

Appelez nous

implant dentaire Par le Dr Ari Elhyani

Entretien des implants dentaires

Hygiène et entretien sont impératifs. Les règles d'hygiène et d'entretien des implants sont les mêmes que pour des dents naturelles, à savoir un brossage minutieux pendant au moins 3 minutes, 3 fois par jour avec le mouvement du « rouleau » qui consiste à poser sa brosse à 45 degrés sur la jonction gencive-dent et de tourner le poignet pour déployer tous les poils de la brosse à dents en remontant de la gencive vers la dent contre la surface dentaire. Passez le fil dentaire ou les brossettes interdentaires là où les espaces le permettent. De même un contrôle tous les 6 mois voire tous les ans est de rigueur.

implant dentaire Par le Dr Ari Elhyani

Greffe osseuse et sinus lift

Le succès d'un implant réside dans son ancrage dans l'os et donc de la quantité et qualité de de celui-ci. Il existe beaucoup de facteurs qui affectent le volume osseux, comme les maladies parodontales, les traumatismes, et les infections et il n'est pas rare de découvrir sur un site implantaire un manque d'os. De même, un patient qui a perdu une dent il y a longtemps et qui considère désormais un implant, a fort probablement une crête osseuse résorbée.

Ceci n'est pas un problème !

Il existe des techniques pour augmenter le volume osseux ou combler un manque. Cette procédure est souvent essentielle au succès de l'implant et par conséquent de la restauration prothétique sus-jacente. Il existe plusieurs types de greffe osseuse. Parfois il peut s'agir simplement de collecter l'os pendant la préparation de l'implant et de le réutiliser pour le comblement. Quand on peut utiliser l'os du patient lui-même, les résultats obtenus sont meilleurs. Dans certains cas extrêmes, l'os peut être prélevé hors de la bouche sur d'autres parties du corps, comme la hanche. Il s'agit bien sûr de techniques réalisées par un chirurgien lors d'une hospitalisation. Cependant le plus souvent, on utilise de l'os synthétique ou naturel. Des membranes sont utilisées pour maintenir l'os ajouté et promouvoir la croissance et la migration de cellules qui se transformeront en cellules osseuses. Il s'agit de membranes souvent auto-résorbables.

Les greffons ne sont que des inducteurs de croissance osseuse : en effet ils servent de stimulateur pour la formation de votre propre os.

Les sinus, cavités larges de la face, sont parfois très développés et empiètent sur la zone molaire supérieure où l'implant doit être placé, réduisant ainsi la hauteur de l'os disponible. Remplies d'air, on ne peut y placer un implant, même si elles peuvent être légèrement repoussées. C'est pourquoi l'on place de l'os pour permettre de repousser, « d'élever » la cavité et de stimuler la création d'os support pour l'implant. C'est le sinus lift ou élévation de sinus.

Il existe cependant un inconvénient potentiel aux greffes osseuses et sinus lift. En effet, ces procédures peuvent prolonger la période de cicatrisation et le temps d'intégration de l'implant. Elles peuvent être réalisées en un temps chirurgical indépendant ou parfois être combinées à la procédure de mise en place de l'implant, en fonction de la situation clinique et du praticien.

Copyright DR ari elhyani 2017 - Tous droits réservés -
Réalisation Studio Clic Clic Bang Bang